Discutez avec nous 😊
Logo WhatsApp

Créer son site soi-même

Vous pouvez créer votre site web vous-même grâce à des outils spécialisés, sans connaissances techniques préalables. Mais ces outils, bien que performants, sont limités dans leurs possibilités. Et vous vous priverez de l’expertise qu’apporte un professionnel dans le domaine du design et du SEO.

Je vous propose, dans cet article, de passer en revue ce qui est possible et ce qui ne l’est pas (ou en tout cas pas simplement et/ou pas gratuitement).

Cet article n’est sponsorisé par personne ! 😊

Créer son site soi-même

Quand créer son site soi-même ?

La réponse à cette question est très simple. Il n’y a qu’une seule situation où vous devriez créer votre site vous-même : si vous ne pouvez pas vous permettre les services d’un professionnel et que cette raison l’emporte sur toutes les autres.

Mais de quelle somme parle-t-on au juste ?

Il est vrai que la création d’un site web peut paraître chère. Il est vrai aussi qu’il y a des abus de la part de nombreuses agences.

Le prix peut varier énormément en fonction de ce que vous demandez :

À cela s’ajoutent des services souvent non sollicités, mais dont le nom, en anglais of course, sont un gage de haute technicité. Benchmarking, Search Engine Optimization, identification de Key Performance Indicators, UX. Tous ces noms ronflants servent parfois à surfacturer le client tout en le rassurant sur l’expertise des prestataires. Nous reviendrons sur ces points un peu plus tard dans cet article.

Pour en revenir à notre question, un site vitrine est généralement facturé entre 1000 et 3000 € ! Un site de e-commerce, qui demande plus de travail, coûte généralement entre 2000 et 5000 €.

Utiliser notre outil pour un devis

Créer son site soi-même sans rien y connaître

Oui, c’est possible ! Il existe des outils qui vous permettent de créer votre site web (vitrine ou e-commerce), relativement facilement et à un prix raisonnable.

Voici une liste de ces outils ayant la réputation d’être simple à utiliser et fonctionnant très bien.

Il est quand-même nécessaire de se familiariser avec ces outils. Ils ne liront pas dans vos pensées pour créer votre site par magie… 😊. Trouver un petit tuto YouTube, consacrez une à deux heures d’apprentissage et lancez-vous.

Créer son site avec ces outils vous coûtera au minimum une dizaine d’euros par mois. Et, dès que vous aurez besoin d’une fonctionnalité un peu spécifique, elle sera payante. 😏 Vous resterez cependant bien en deçà des coûts d’un site développé sur mesure.

Mais, vous vous en doutez, ces outils ont leurs limites. Vous n’arriverez jamais à construire le Taj Mahal avec des Duplos. 🕌

De plus, créer un site web est une chose. Créer un site capable de capter l’attention de votre visiteur et optimisé pour le référéncement en est une autre.

Lors de mes recherches, j’ai beaucoup vu le nom WordPress, pourquoi ne le mentionnez-vous pas ?

Je n’en parle pas ici car WordPress n’est pas vraiment une plateforme de création de site web en ligne. Mais j’en parle plus en détails en fin d’article.

Un conseil : fuyez les agences ou les freelances qui vous proposent de faire votre site avec ces solutions.
Cela signifie souvent qu’ils n’ont pas de compétences solides en développement. Ils se heurteront aux mêmes limites que vous, inhérentes à ces plateformes, dont je parlerai juste après.
Ils développeront votre site beaucoup plus rapidement, sans pour autant vous facturer moins cher.

Les deux objectifs d’un site web commercial

Si le site échoue à atteindre ces objectifs, il ne sert à rien. Vos efforts auront été vains et/ou votre argent aura été jeté par les fenêtres.

Voyons comment atteindre ces objectifs

Être trouvé

Votre site sera exploré par les robots des moteurs de recherche. Ceux-ci vont lire son contenu et le garder en mémoire. On dit que le site est indexé.

Par la suite, quand un internaute formule une requête, des algorithmes complexes vont proposer une liste de sites associés à cette requête.

C’est là qu’intervient le travail d’optimisation du référencement (SEO – Search Engine Optimization). Ce travail porte sur deux aspects du site :

L’un ne va pas sans l’autre. Il est inutile d’avoir un contenu extrêmement travaillé si le site n’est techniquement pas optimisé. De même, un site techniquement optimisé avec du contenu inadéquat (par rapport aux types de recherches dans lesquels vous souhaitez apparaître) ne pourra jamais avoir un bon référencement.

Je ne peux pas rentrer dans les détails de l’optimisation technique, ça serait beaucoup trop long, mais en voici les grandes lignes.

L’optimisation du contenu, lui relève d’un autre type de complexité. Il faut identifier les mots-clés qui devraient mener à votre site, sans que la concurrence sur ces mots-clés ne soit trop importante. Et là, ça dépend énormément de votre domaine. Si vous fabriquez des vielles à roues, vous serez très rapidement en tête des résultats de recherche. Si vous faites des sites web, c’est beaucoup plus compliqué. 😅

Il faut donc placer du contenu savamment pensé dans des balises astucieusement choisies, le tout dans un site rapide et accessible.

Un conseil : fuyez les agences ou les freelances qui vous font miroiter un référencement miracle.

De ce côté, aucun miracle n’est possible. Améliorer son référencement est un travail de longue haleine (plusieurs mois). Et de toute façon, comme ce référencement est aussi basé sur le trafic qu’attire un site, vous ne pourrez jamais être aussi bien placé qu’un gros concurrent sur une recherche « générale ».

Et c’est sans parler des résultats « sponsorisés », c’est-à-dire issue du référencement payant, qui seront toujours les premiers.

La meilleure solution reste de faire la promotion régulière de son site sur les réseaux sociaux, notamment en y créant du contenu intéressant pour votre public cible et en le partagent.

Convaincre le visiteur

Ça y est, un visiteur arrive sur votre site. 🥳

À supposer qu’il n’ait pas perdu patience parce que votre site a mis 5 secondes à se charger et qu’il y a eu ensuite trois pop-up de cookies, de proposition d’abonnement, etc., vous avez trois secondes pour le convaincre.

Pour cela, il faut

Les limites du no code

Vous vous en doutez, il y en a, et elles sont nombreuses. Sinon, le métier de développeur n’existerait plus. 😅
Et malgré les esprits chagrins qui prévoient le remplacement des développeurs par l’IA, il y a toujours du travail pour les gens compétents.

Concernant le référencement

Il va falloir que vous identifiiez vous-même votre stratégie SEO. Ce n’est pas simple et ça prend du temps. De plus, sur des plateformes telles que Wix, l’optimisation technique est ce qu’elle est : plutôt bonne, à condition de bien se servir de l’outil.

Si vous optez pour une formule gratuite, où votre site sera accessible via un sous-domaine de la plateforme (exemple : monsite.wix.com), vous pouvez dire adieu à tout référencement correct.

De plus, selon la taille de votre site et du nombre de « plugins » (modules optionnels) que vous utilisez, sa vitesse de chargement sera fortement impactée. Là encore, ce n’est pas bon pour le SEO.

Concernant le design

Ces plateformes sont capables de vous fournir un design tout à fait correct. Mais en tirer profit est plus délicat. Savez-vous dans quel ordre enchaîner les informations pour avoir un maximum d’impact ? Les plateformes ne prendront pas ces décisions pour vous.

Vous risquez donc de n’être pas assez convaincant.

Autres désavantages sur le long terme

Les coûts cachés

Si vous décidez de souscrire à telles ou telles options payantes, au bout de quelques années, votre site risque de vous coûter autant qu’un site réalisé sur mesure par un professionnel.

Manque d’évolutivité

Si vous souhaitez faire évoluer votre site, vous serez contraint de rester dans l’offre que propose la plateforme. Certaines plateformes permettent plus d’évolutions que d’autres, mais elles sont alors moins simples à utiliser (je pense à Webflow).

Prisonnier de la plateforme

Vous ne pourrez que très difficilement – voire pas du tout – déménager votre site vers la concurrence. Toutes ces plateformes utilisent la politique du client captif.

Conclusion

Faire son site soi-même en no-code peut être une solution tout à fait pertinente pour vous, au moins à court terme. Mais ne négligez pas l’apprentissage nécessaire pour réaliser un site efficace et à l’aspect professionnel. Vous y passerez certainement plusieurs jours ! 😊

Si votre projet est plus ambitieux, ne faites pas d’économie de bouts de chandelle : passez par des professionnels afin d’associer à votre projet un site adapté.

Méfiez-vous des professionnels du milieu : faites jouer la concurrence ou renseignez-vous auprès de professionnels avant de prendre une décision qui vous engage. J’ai récupéré des clients qui se sont fait tondre par des agences peu scrupuleuses. Explorez à fond le site de l’agence à qui vous voulez demander un devis, regardez leurs valeurs et ce qu’ils ont fait.

Un mot à propos de WordPress

Si vous souhaitez créer votre site vous-même, WordPress est un nom que vous croiserez souvent. WordPress est un système de gestion de contenu (un CMS – Content Management System). Il vous permet d’avoir votre propre site, chez l’hébergeur de votre choix, et de pouvoir en éditer le contenu sans connaissance technique.

C’est un outil beaucoup plus puissant que les plateformes de création de site web en ligne que j’ai mentionnées. Il est aussi beaucoup plus complexe.

Oui mais s’il est tellement utilisé, c’est qu’il doit être bien, non ?

Le syndrôme de Panurge

Si WordPress est très utilisé, c’est parce qu’il… est très utilisé. Le plupart de ses utilisateurs l’utilisent soit parce qu’ils le connaissent, soit parce qu’il est très utilisé. Ça ne veut pas dire que c’est la meilleure solution pour vous.

Quand peut-on utiliser WordPress ?

Si vous avez un certain bagage technique dans le domaine du web (des connaissances en CSS au minimum), ça peut être une solution à envisager. Mais si vous n’avez pas ce bagage, vous allez vivre une expérience très frustrante. Et vous finirez par faire appel à un développeur.

De plus, le paramétrage technique permettant d’optimiser un site WordPress, que ce soit en terme de vitesse de chargement comme pour la SEO, n’est pas à la portée des non développeurs.

L’enfer WordPress

Pour ma part, j’ai décidé de quitter le microcosme WordPress. C’est un outil qui est généralement trop compliqué pour que mes clients soient autonomes, et trop rigide pour moi – développeur web –, ce qui me fait perdre beaucoup de temps lorsque je dois implémenter des fonctionnalités spécifiques.

L’enfer WordPress, c’est :

Beaucoup de « développeurs » WordPress sont des bidouilleurs à la petite semaine qui ne vous fourniront pas un travail satisfaisant (attention, je n’ai pas dit tous ! Il y a également des gens très compétents.)

Les agences travaillant avec WordPress vont souvent vous fournir un site obèse, aux performances médiocres, et qu’il faudra refaire au bout de trois ans parce tel ou tel plugin n’est plus mis à jour et provoque des conflits avec d’autres plugins (voir mon article sur la création de sites éco-conçus et durables).

Je ne dis pas qu’il est impossible de créer un site performant avec WordPress. C’est tout à fait possible. Mais ça demande du temps, donc ce n’est pas rentable pour les agences.

Si vous êtes disposé à investir du temps dans l’acquisition de compétences techniques, partez plutôt sur un générateur de site statique tel que Hugo, qui sera infiniment plus performant et plus sûr.


Mes conseils vous ont été utiles ? Je suis ravi ! 😊 Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à réserver un entretien gratuit.

 Réservez un entretien gratuit